Lutte contre les arrêts cardiaques par les mairies: Saint Martin l’Aiguillon dans l’Orne récompensée

La lutte pour sauver les victimes d’arrêts cardiaques, un combat municipal!

L’immense majorité des arrêts cardiaques se produit dans la rue ou à domicile. C’est la raison pour laquelle les mairies sont en première ligne pour s’équiper, pour former la population et pour communiquer sur ces équipements qui ne sont apparus que depuis un peu plus de 11 ans dans le paysage public.

C’est en effet depuis juillet 2007 que “toute personne non médecin” peut utiliser un défibrillateur cardiaque externe, entièrement ou semi automatique.

Depuis 2007, plusieurs dizaines de milliers de communes se sont équipées, certaines sans prendre comme autre considération que le coffret et la machine, d’autres, plus sérieuses, responsables, et avisées, en mettant en place au profit de la population des formations et des opérations de communication.

Pourtant les victimes d’arrêts cardiaques ne peuvent être sauvées que si immédiatement est mise en place la “chaîne de survie”, appeler les urgences, masser puis seulement défibriller. Le massage cardiaque doit être initié presque immédiatement après l’écroulement de la victime et ne pas être interrompu plus de 10 secondes sauf quand les invites vocales du défibrillateurs demande aux secouristes de s’écarter de la victime.https://restenvie.com/tout-savoir-arret-cardio-repiratoire

Une commune qui s’équipe doit, pour que son équipement soit utile face aux arrêts cardiaques, impérativement:

  • informer régulièrement la population sur les causes et manifestations des arrêts cardiaques
  • Annoncer et rappeler régulièrement l’emplacement du défibrillateur
  • mettre en place des formations avec pratique du massage cardiaque sur mannequin
  • faire enregistrer le défibrillateur auprès des urgences et sur différentes applications de secourismehttps://restenvie.com/wp-admin/post.php?post=1385&action=edit
  • inviter les secouristes du travail, infirmiers, médecins et autres professionnel  de la santé à télécharger des applications
  • mettre en place une maintenance régulière de leur équipement.

Saint-Martin-l’Aiguillon a du cœur!

Avec 200 habitants, la commune de Saint-Martin-l’Aiguillon est équipée depuis 2012 avec un défibrillateur Lifepak CR Plus entièrement automatique. L’équipement a été fixé sur le mur de la mairie, une place centrale dans ce petit village de l’Orne. Le défibrillateur a été inscrit au registre commun des SAMU et des Pompiers, grâce à la collaboration de la société Restenvie https://www.restenvie.com et de l’Association pour le Recensement et la Localisation des Défibrillateurs (Arlod) http://arlod.fr et sur la plate forme Stayin alive. Les

Très active dans sa communication, la mairie vient de décrocher, pour la troisième année, le label “Ma commune a du cœur”. Cette récompense souligne les actions de formation, de sensibilisation et d’équipement pour lutter contre l’arrêt cardiaque.

Défibrillateur placé à l'extérieur

Un coffret Aivia 200 avec chauffage, une signalétique appropriée, et un peu de communication permettent de maximiser l’utilité d’un défibrillateur dans un village.

135 communes sont labellisées

Actuellement, 135 communes françaises sont labellisées « Ma commune a du cœur ». Elles sont sélectionnées chaque année par un comité d’experts sur la base d’un questionnaire qui évalue les actions de formation, de communication et d’installation de défibrillateur cardiaque, sous le haut patronage de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires et d’Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des solidarités.

Saint Martin l’AIguillon, une commune volontaire

Des moniteurs en secourisme actifs

Saint-Martin-l’Aiguillon est labellisé pour la troisième consécutive. Pierre Pothier, ajoint au maire responsable des actions de lutte contre l’arrêt cardiaque, a organisé « plusieurs séances de formation avec le sapeur-pompier Lilian Bernon à la caserne de Carrouges sur l’utilisation du défibrillateur semi-automatique et une initiation aux premiers secours ». Une douzaine de personnes y ont participé, dont des conseillers municipaux et des membres du comité des fêtes.https://www.ouest-france.fr/normandie/saint-martin-laiguillon-61320/saint-martin-l-aiguillon-la-commune-qui-du-coeur-5688890

La commune de SaiSaint Martin l'AIguillon a du coeur grâce à l'action de Pierre Pothier et Valérie Chesnel

Pierre Pothier et Valérie Chesnel respectivement conseiller municipal en charge (en autres) de la prévention et Valérie Chesnel maire de Saint Martin l’Aiguillon (crédit photo Ouest France)

Le Label « Ma Commune a du Cœur » valorise les bonnes pratiques locales en matière de prévention des accidents http://ajila.org/2017/02/22/quest-ce-que-le-label-ma-commune-a-du-coeur/#

Un label contre la fatalité de l’arrêt cardiaque

Son objectif est d’inciter les communes et intercommunalités à s’engager sur cette cause de santé publique pour faire baisser le nombre de décès par arrêt cardiaque extrahospitalier en France. En effet, plus de 50 000 personnes meurent chaque année d’un arrêt cardiaque en France. Le taux de survie atteint 7,5%. A Amsterdam, 40% des victimes sont sauvées grâce à une meilleure politique de prévention : formation obligatoire de la population aux gestes de premiers secours, installation généralisée de défibrillateurs dans les lieux recevant du public…

Le Label met ainsi en avant les collectivités locales les plus engagées en matière de formation de la population, d’installation de défibrillateurs cardiaques, leur localisation, leur accessibilité, l’information des habitants, la communication autour des bons réflexes… Les éléments recueillis, grâce au questionnaire, permettront une analyse scientifique des actions menées au plan local afin d’évaluer leur impact sur l’évolution de la mort subite en France.

 

Ma Commune a du Cœur en quelques chiffres :

135 communes et communautés de communes ont reçu le Label “Ma Commune a du Cœur”, lors d’une cérémonie officielle en présence de Madame Isabelle Weill, Présidente d’AJILA, Monsieur Arnaud Chneiweiss, Délégué général de la Fédération Française de l’Assurance et Monsieur Patrick Jacquot, Président de l’association Attitude Prévention. Ce label 1,2 ou 3 cœurs valorise les bonnes pratiques locales en matière de prévention des accidents cardiaques.https://www.attitude-prevention.fr/nos-actions/label-commune-coeur

Les chiffres clés du label 2017-2018 :

  • Plus de 50 000 personnes meurent chaque année en France d’un arrêt cardiaque.
  • Le taux de survie a triplé en 10 ans : 10 % en 2018 contre 2, 8 % en 2008.
  • Depuis le lancement de « Ma commune a du coeur » en 2014, plus de 800 collectivités se sont portées candidates et près de 500 ont obtenu le Label.
  • Près de 9 communes sur 10 organisent des programmes de formation à l’utilisation des défibrillateurs cardiaques et aux gestes de premiers secours à destination du personnel communal, des associations et des structures scolaires*
  • Plus de 9 communes sur 10 disposent d’une cartographie des défibrillateurs et la mettent à disposition du public*
  • Une implication des jeunes dans la lutte contre l’arrêt cardiaque en forte hausse au sein des communes labellisées (70 % contre 55 % auparavant)*Etude AJILA/Attitude Prévention, Label « Ma commune a du coeur », OpinionWay, mars 2018

– Un label placé en 2014 et en 2015 sous le haut-patronage de Gérard Larcher, président du Sénat.

– Un label placé en 2018 sous le patronage de Ministre de la Cohésion des territoires, Monsieur Jacques Mezard

Les communes s'engagent

Label destiné à reconnaître l’action des commune dans leur lutte contre l’arrêt cardiaque

Summary

Leave a Reply