Défibrillateur Lifepak CR Plus entièrement ou semi-automatique livré assemblé et pré-testé seul

1,140.00  HT

1390€ TTC,  port inclus

Défibrillateur Lifepak CR Plus Entièrement ou Semi-automatique (DEA ou DSA)

  • Puissance de choc jusqu’à 360 Joules.
  • Extrêmement facile d’utilisation
  • Recommandation ERC 2010
  • Marque équipant la plupart des SAMU et hôpitaux.
  • Compatibilité des électrodes et accès rapide aux informations par les professionnels des urgences.

 

 + Accessoires

  • Pile charge-Pak
  • 2 paires d’électrodes QUIK-PAK™
  • Sacoche de transport
  • Kit Accessoires Secourisme comprenant :
    Trousse en nylon, Paire de ciseaux spéciale trauma, Rasoir à usage unique, Gant en vinyle (Grand) à usage unique, Gant en vinyle (Moyen) à usage unique, Essuie antimicrobien à usage unique, Masque de protection avec valve et filtre réutilisable et Mode d’emploi.

 

 + Enregistrement de l’équipement et du nom des référents auprès des urgences (en lien avec ARLOD) pour localisation/géolocalisation

Equipement livré pré-testé et assemblé.

Catégories : ,

Description

Comment fonctionne le défibrillateur LIFEPAK CR PLUS :

Cet appareil portable, muni d’une batterie a pour but d’analyser les battements cardiaques d’une personne victime d’arrêt cardio-respiratoire. Le diagnostic est effectué de façon automatique par le défibrillateur. Celui-ci décide ou non de délivrer un choquage cardiaque à une personne en arythmie.

En cas d’infarctus décelé par l’équipement, un choc externe est délivré à la victime grâce aux électrodes placées directement sur la peau de la personne en détresse cardiaque.

Le défibrillateur automatique et portatif tel que nous le connaissons aujourd’hui a vu le jour en 1994. C’est un produit relativement nouveau, mis à disposition de tous les particuliers afin de réduire les décès liés à un infarctus. Le défibrillateur que nous vous proposons, permet de sauver près de 95% des victimes en arrêt cardio-respiratoire.

Bien-sûr, il vous faudra respecter plusieurs étapes pour assurer une réanimation optimale :

Un diagnostic d’arrêt cardiaque rapide, combiné à une défibrillation précoce et à une réanimation cardiaque manuelle, augmentent massivement les chances de survie d’une personne en détresse cardiaque.

Afin d’optimiser la chaîne de vie et d’améliorer le processus de réanimation, des appareils automatisés ont vu le jour, les : défibrillateurs entièrement automatiques’ (DEA) ou défibrillateurs semi-automatiques (DSA). Ces défibrillateurs procèdent automatiquement à un diagnostic des palpitations cardiaques via un logiciel de tracé électrocardiographique. Ces nouveaux appareils que nous vous proposons, permettent à des professionnels (secouristes, urgentistes), mais aussi à des particuliers, d’intervenir en cas de détresse cardiaque d’un homme, d’une femme ou d’un enfant.

 

Les différents types de défibrillateurs externes :

–        le défibrillateur semi-automatique (DSA) : le sauveteur secouriste ou le particulier doit actionner le système afin que l’appareil délivre le choquage cardiaque. Ainsi, il veille que personne ne s’approche et ne soit en contact avec la victime avant de déclencher une défibrillation cardiaque.

–        le défibrillateur automatique externe (DAE) : l’appareil est entièrement automatique. Il suffit de poser les électrodes sur le corps de la victime d’arrêt cardio-respiratoire puis de suivre les instructions dictées par le défibrillateur. Une fois les actions de la chaîne de vie effectuées et les personnes avoisinantes écartées, le défibrillateur prodiguera un choquage cardiaque de manière totalement automatique.

Les deux types de défibrillateur permettent d’analyser le rythme cardiaque et de diagnostiquer un arrêt cardio-respiratoire de façon automatique. De plus, l’équipement ne décide de choquer la victime que si les palpitations cardiaques le justifient. Si le cœur de la personne en détresse ne possède pas un rythme cardiaque permettant un choc électrique, le défibrillateur indique qu’aucun choc n’est possible. A savoir : le choquage cardiaque nécessite l’arrêt de la réanimation cardio-pulmonaire traduit par un massage manuel et une stimulation des voies respiratoires. Si l’appareil ne prodigue pas de choc électrique, il est important de continuer la réanimation cardio-respiratoire manuelle jusqu’à l’arrivée des secours. Lors d’une crise cardiaque, chaque minute compte.

 

Comment déceler l’arrêt cardiaque : 

Les signes les plus fréquents d’une crise cardiaque :

–        Une douleur thoracique située au niveau de la poitrine. Impression de serrer, écraser ou brûler la poitrine comme dans un étau.

–        Douleur se prolongeant sur la mâchoire, le bras gauche ou le creux de l’estomac.

–        Des moins équivoques peuvent être annonciateurs d’une crise : essoufflement, nausées, sueurs et un hoquet continuel

 

Comment porter secours à une victime d’un arrêt cardio-respiratoire grâce aux défibrillateurs LIFEPAK CR plus :

Voici le déroulement idéal de la chaîne de vie pour garantir le succès d’une réanimation cardiaque à l’aide d’un défibrillateur automatisé LIFEPAK CR plus :

Une victime fait un malaise, Vous reconnaissez les symptômes d’une crise cardiaque.

  1. Demandez à une personne tierce de contacter les secours (112 en Europe, 18…) et de leur expliquer la situation dans laquelle se trouve la victime
  2. Si un témoin est disponible, vous le chargez d’apporter un défibrillateur
  1. En attendant, vous pratiquez une réanimation cardio-pulmonaire grâce à un massage cardiaque et du bouche à bouche
  1. Un personne tierce vous apporte le défibrillateur le plus proche et met en place l’équipement et les électrodes sur le corps de la victime pendant que vous continuez le massage cardiaque.
  2. Vous poursuivez le massage cardiaque en suivant les instructions données par le défibrillateur jusqu’à l’arrivée des secouristes. Le SMUR prendra le relais pour continuer la réanimation.

 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.