Défibrillateur, l’offre la plus complète et qualitative, au meilleur prix !

Vous souhaitez un devis ?




Restenvie • Homepage-12

Tout savoir sur le défibrillateur

Un défibrillateur permet de multiplier les chances de sauver une victime d’arrêt cardiaque soudain uniquement si dans un temps extrêmement court la victime bénéficie d’un massage cardiaque et que les services d’urgence sont appelés immédiatement. En effet, à l’exception des cas assez rares où un défibrillateur se trouve à proximité, voir à portée de vue, le témoin doit privilégier la pratique du massage cardiaque à la recherche d’un défibrillateur. S’il abandonne la victime pour aller chercher l’appareil, il y a très peu de chances que celle-ci survive sans séquelles neurologiques. Or, chaque seconde compte et peut faire la différence.

C’est la raison pour laquelle Restenvie, au-delà de l’équipement, une organisation qui permet à tous de savoir réagir, d’avoir toutes les chances de se faire apporter rapidement un défibrillateur à la fois très performant, très fiable et surtout en état de fonctionnement.
Ces conditions sembleront triviales à beaucoup mais d’une part, la confrontation avec un arrêt cardiaque est un moment de stress extrême et d’autre part, l’immense majorité des défibrillateurs est difficilement localisable. Pire, un certain nombre de détenteurs pensent à tort qu’un passage de technicien une fois par an est suffisant pour avoir la sécurité d’un appareil performant.

En conséquence, Restenvie apporte la solution la plus ambitieuse qui soit, celle de donner toutes les chances de sauver des victimes, du moment de l’acquisition de l’appareil jusqu’à sa fin de vie.

Pourquoi choisir l'offre Restenvie ?

Restenvie • Homepage-17

Pourquoi une solution complète de défibrillateurs LifePack ?

Posséder un défibrillateur cardiaque automatique ou semi-automatique n’est pas suffisant pour sauver une victime d’arrêt cardiaque. Pendant 10-15 ans, l’organisation mise en place initialement doit être maintenue. Dans la pratique, 15% des interlocuteurs changent chaque année. Si le prix est un critère pertinent, la qualité du produit et du service sont fondamentaux. Parce que chaque seconde compte, toute erreur peut être fatale. Parce que l’expérience prouve que, sauf exceptions, seul un professionnel extérieur à votre organisation peut s’assurer que toutes les chances sont mises en œuvre. Et surtout parce que, même si nous vous mettons parfois à contribution, ce n’est pas votre métier et que vous avez d’autres choses à faire et à penser !

Donnez-vous toutes les chances de sauver une victime d’arrêt cardio-respiratoire !

La solution Restenvie, 95% de victimes sauvées.

– Proposer les défibrillateurs les plus fiables et performants au meilleur prix.
– Accompagner ces équipements d’une signalétique explicite qui permette à tous de comprendre à quoi sert l’équipement.
– Apporter à tous la connaissance de la « chaîne de survie ».
– Effectuer des formations avec des moniteurs diplômés, acteurs des urgences, avec pratique du massage cardiaque sur mannequin.
– Faire localiser les équipements et les secouristes pour une intervention plus rapide lorsque chaque seconde compte.
– Avoir des appareils toujours en parfait état de marche avec un suivi trimestriel à distance avec un suivi rapproché.

En résumé, Restenvie vous apporte toutes les chances de
sauver une victime d’arrêt cardiaque.

Nos services

Restenvie redistribue principalement les défibrillateurs externes automatiques et semi-automatiques Lifepack CR Plus et LifePack CR 2 de chez Pysio Control.

Restenvie • Homepage-20

Le défibrillateur est un dispositif médical électronique qui s’autoteste chaque jour, semaine et mois plus profondément. Le contrat de maintenance prévoit le déplacement d’un technicien une fois par an ou après utilisation.

Restenvie • Homepage-20

Toutes nos formations ; formation défibrillateur et sauveteur secouriste du travail, sont assurées par des moniteurs diplômés du Certificat d’Aptitude à l’Enseignement du Secourisme.

Restenvie • Homepage-20

La formation typique à l’utilisation du défibrillateur est conçue pour des groupes.

Restenvie • Homepage-20

Qui sommes-nous ?

Créée en 2010, la société Restenvie est un des seuls distributeurs de défibrillateurs à penser en terme d’apport de solutions complètes plutôt qu’en terme de matériel. En effet, le meilleur défibrillateur du monde perd une immense partie de son utilité si l’utilisateur ne sait pas réagir vite et ne donne pas la priorité à la pratique du massage cardiaque. Depuis sa création, Restenvie a équipé quelques 1500 sites et les défibrillateurs installés par ses soins ont permis de sauver plus de 90% des victimes.

Ils nous font confiance

Découvrir nos partenaires

Tout savoir sur …

L’arrêt cardio-respiratoire

Restenvie • Homepage-20

Le défibrillateur

Restenvie • Homepage-20

Le cadre légal

Restenvie • Homepage-20

Vous avez une question ? Contactez-nous !


logo coeur rouge reste envie

Notre guide sur le défibrillateur

Les associations à but non-lucratif La Commune du Cœur et Attitude Prévention alertent depuis 2018 : un arrêt cardiaque se produit chaque quart d’heure en France, soit plus de 45 156 décès qui se produisent à 80% du temps devant témoins (ces données n’incluent pas les décès à l’hôpital). Devant ce constat, deux mesures légales ont été décidées : la Loi n°2018-527 et le décret 2018-1186. Ils imposent l’installation d’un DAE dans la plupart des établissements recevant du public (ERP).

Suite aux excellents résultats constatés (jusqu’à 90% des vies sauvées en cas de RCP et utilisation d’un défibrillateur dans les 3 minutes), l’emploi du ce dernier s’est popularisé. Il est possible d’en trouver dans la rue, les gares et magasins. Des sites et applications téléchargeables sur Smartphone permettent de les géo-localiser rapidement.

Des entreprises comme la nôtre délivrent des formations tout en proposant du matériel de qualité professionnelle. Découvrez cet appareil encore méconnu grâce à ce petit guide d’initiation.

Le comparatif 2019 des défibrillateurs présents sur le marché

Découvrez notre comparatif exclusif sur les appareils disponibles sur le marché français et destinés aux associations, collectivités, écoles…

Lifepak CR PlusLifepak CR 2Heartsine Samaritan 3620Metsis LifepointPhilips HSSaver OneDefibtechSchiller fred PA 1Zoll Aed PlusZoll Aed 3Cardiac Science G5
Points communsTous ces défibrillateurs sont simples d’utilisation, analysent le rythme cardiaque avant d’envoyer un choc si nécessaire et ont le marquage CE. Ils sont tous « conformes au décret du 4 mai 2007 »
Tous ces défibrillateurs sont censés être livrés avec une trousse de premiers secours incluant des ciseaux, un rasoir, une compresse, des gants jetables et/ou un linge stérile. Tous livrés avec une batterie ou pile et une paire d’électrodes pour adultes.
Prix constatés HTDe 1150 à 2000 €De 1800 à 2200 €De 1000 à 1500 €990 €De 1000 à 1800 €De 1000 à 2000 €De 1000 à 1800 €De 1000 à 1800 €De 1000 à 1800 €2145 €De 1200 à 1800 €
Homologués FDAOuiOuiOuiNonOuiNonOuiNonOuiOuiOui
Garantie8 ans8 ans8 ans10 ans8 ans6 ans8 ans10 ans8 ans8 ans8 ans
Livré avec sacocheOuiOptionnelOuiOuiOptionnelOuiOuiOuiOptionnelOptionnelOui

Les différents types de défibrillateurs

DEA et DSA

Prix, modèles et contexte d’utilisation, différence entre modèle semi-automatique et automatique externe : voici un petit condensé de tout ce qu’il faut savoir sur les deux grands types de systèmes tout public.

Le défibrillateur semi-automatique (DSA)

Le sauveteur doit appuyer sur un bouton pour que l’appareil délivre le choc et peut donc s’assurer que personne ne touche la victime avant d’autoriser l’appareil à délivrer le choc électrique. Le risque de blessure pour le secouriste est négligeable, mais la victime ne bénéficierait pas du choc.

Le défibrillateur semi-automatique (DSA)

Le défibrillateur entièrement automatique (DEA)

L’appareil décide de délivrer le choc après, pour seule sécurité, des indications vocales demandant de ne plus toucher la victime avant la délivrance du choc. La procédure s’en trouve simplifiée, c’est pourquoi les défibrillateurs mis à disposition du grand public sont généralement des DEA.

Le défibrillateur entièrement automatique (DEA)

COMMENT CHOISIR UN DÉFIBRILLATEUR ?

bulle interrogation reste envie

Comme le Défibrillateur Entièrement Automatique ou DEA, le Défibrillateur Semi-Automatique ou DSA analyse le rythme cardiaque et prend la décision de choquer. C’est la raison pour laquelle les deux systèmes sont dans les deux cas automatiques ou automatisés. Seule différence, au moment où la décision est prise et ou le matériel annonce qu’un choc va voir lieu et demande aux utilisateurs de s’écarter, le DEA administre le choc après avoir prévenu et le DSA demande à un utilisateur d’appuyer sur un bouton. Il est aujourd’hui recommandé pour le grand public l’utilisation de DEA et d’orienter les secouristes plus expérimentés ou qui évoluent dans un environnement plus conducteur d’électricité (piscines, plages, usine avec des plate-formes métalliques) de s’orienter vers le DSA,

En 2019, la plupart des modèles sont disponibles au même prix dans leur version DEA et DSA.

Depuis 2007, un décret autorise chaque français à détenir un DSA et un DAE, au contraire d’un défibrillateur cardiaque interne [implanté] que seul un chirurgien est habilité à poser et d’un défibrillateur manuel, qui, réservé aux seuls médecins, laisse la possibilité de décider librement quand choquer et avec quelle intensité.

Les 3 avantages majeurs d’un DAE

Ne pas donner l’alerte, ne pas pratiquer le massage cardiaque, ne pas utiliser un défibrillateur, bref, ne rien faire, c’est réduire les chances de survie de 10% par minute. La logique voudrait que le territoire national soit quadrillé de défibrillateurs cardiaques et que toute la population soit formée mais ça n’est pas si simple. Néanmoins, avec la nouvelle loi, ce dispositif sera installé progressivement, afin de sensibiliser les populations à son efficacité et à son utilisation.

  1. Une sécurité maximale qui permet de le laisser à la portée du public.

Même s’il est préférable de suivre une courte formation, les standardistes des urgences (pompiers 18, SAMU 15 et Urgences européennes 112) sont parfaitement formés pour aider un novice dans la panique à reprendre son calme et le faire effectuer le massage cardiaque. Quant à l’erreur d’utilisation, la technologie des défibrillateurs la rend impossible. Un défibrillateur ne choquera pas si la victime n’est pas en arrêt cardiaque. Il n’y a pas d’erreur humaine possible. 

Note : tous les défibrillateurs cardiaques sont dotés d’un dispositif d’analyse des constantes vitales, ce qui empêche les usages inappropriés)

  1. Un effet rassurant sur la foule et une meilleure prise en charge

Un massage cardiaque mal pratiqué peut provoquer des fractures des côtes, mais il vaut mieux sauver une victime avec des côtes cassées que de la laisser mourir ! La loi prévoit une exonération totale de responsabilité des secouristes occasionnels. Nous ne le répéterons jamais assez : en cas d’arrêt cardiaque, il faut appeler les urgences, commencer immédiatement le massage cardiaque et se faire apporter le défibrillateur qui va automatiquement donner des instructions. Il demande aux secouristes de s’écarter, analyse le rythme cardiaque et envoit un choc si cela est nécessaire. Si le défibrillateur choque, il demande immédiatement après à l’utilisateur de reprendre le massage cardiaque. S’il ne choque pas, il indiquera s’il faut s’écarter ou reprendre le massage cardiaque. Toutes les deux minutes, il demandera aux utilisateurs de s’écarter analysera et émettra l’instruction de reprendre le massage cardiaque ou de s’écarter.

  1. Le côté mécanique permet à la victime de recevoir des chocs réguliers

Le massage n’est soumis ni au stress, ni au désespoir. Une fois les électrodes posées, le défibrilalteur ne doit en aucun cas être arrêté. Il réanalisera le rythme cardiaque de la victime toutes les 2 minutesjusqu’à ce que les urgentistes arrivent sur place..

Les critères à considérer pour choisir un défibrillateur

 

Il existe une quinzaine de marques. Pour sélectionner un modèle adapté à votre situation, il faut regarder :

Des défibrillateurs approuvés par la FDA

Ces dispositifs médicaux sont contrôlés dans leur processus de fabrication et de gestion très strictement par la très sévère Food and Drug Administration des Etats-Unis. C’est le seul organisme qui permet de garantir le sérieux de la fabrication et qui n’hésite pas à imposer des sanctions si les fabricants font preuve de légèreté. Si tous ces dispositifs vendus en France ont une homologation européenne (norme CE), ils ne bénéficient pas tous de cette approbation.

Des fabricants présents en France

Une défaillance interne d’un produit peut faire perdre une opportunité de sauver une vie et la responsabilité finale appartient au fabricant en cas de panne soudaine. Mieux vaut ne pas avoir à faire à un simple bureau de représentation qui disparaîtra en cas de soucis.

Le prix, qui n’est pas forcément synonyme de qualité

Certains dispositifs externes coûtent jusqu’à 2 500€ mais il en existe d’excellents à moins de 1 200€ (voire DAE Lifepack CR Plus, marque Physio Control, en vente sur notre site). Deux éléments sont particulièrement importants, la sensibilité de l’appareil, c’est-à-dire sa capacité de lire profondément le rythme cardiaque de la victime et sa capacité de monter en puissance, l’idéal étant de monter si cela est nécessaire à 360 joules, le niveau d’énergie maximal utilisé dans la plupart des cas par les médecins urgentistes. Attention, certains appareils très limités sont vendus plus cher que des appareils performants.

Ergonomie et facilité d’utilisation

Extrêmement faciles d’utilisation il n’en est pas de même pour leur entretien. Attention à ne pas choisir un appareil qui ne peut pas afficher son type de défaillance. Parfois, ce sont seulement les piles qui sont à changer. SI cela n’est pas indiqué, le détenteur pourra avoir à renvoyer son équipement au SAV au lieu de changer les pièces.

Sa sensibilité, son efficacité : quelle puissance pour mon défibrillateur ?

Un device externe peut dispenser deux types de décharges, de haute ou de basse intensité. Tous les dispositifs assènent un premier choc avec de la basse énergie, entre 150 ou 200 joules. Certains d’entre eux sont configurés pour choquer uniquement avec un niveau de 150 joules. Plusieurs études démontrent qu’ils ne défibrillent que 70% des victimes d’arrêt cardiaque . En revanche, les défibrillateurs configurés pour avoir une énergie montante, comme 150  et 200 joules seront plus efficaces, sans parler de ceux qui sont configurer pour monter à 360 joules qui choquent plus de 90% des victimes.

Sa sensibilité, son efficacité : quelle puissance pour mon défibrillateur ?

Un défibrillateur externe peut dispenser deux types de décharges, de haute ou de basse intensité. Tous les défibrillateurs assènent un premier choc avec de la basse énergie, entre 150 ou 200 joules. Certains d’entre eux sont configurés pour choquer uniquement avec un niveau de 150 joules. Plusieurs études démontrent qu’ils ne défibrillent que 70% des victimes d’arrêt cardiaque (ce qui est mieux que 0 sans défibrillateur). En revanche, les défibrillateurs configurés pour avoir une énergie montante, comme 150  et 200 joules seront plus efficaces, sans parler de ceux qui sont configurer pour monter à 360 joules qui défibrillent plus de 90% des victimes.

Votre Pack défibrillateur

Comprend :

› Un défibrillateur

› Une formation par des professionnels

› Une maintenance à distance à vie

À partir de 1890 € HT

Comprendre le fonctionnement d’un défibrillateur externe

 

Observons tout d’abord cet appareil et son coffret de rangement.

Qu’y a-t-il dans le boîtier d’un DEA ?

 

Familiarisez-vous avec l’équipement, voici une fiche technique.
Qu’il soit automatique ou semi-automatique, le matériel s’allume instantanément dès qu’on l’ouvre ou que l’on appuie sur le bouton ON/OFF. Une voix prend le relais et demande à l’intervenant d’appeler immédiatement les urgences, de placer les électrodes sur le thorax dénudé. Une fois les électrodes collées, l’utilisateur doit s’écarter.
Attention : toucher la victime fausserait les résultats de l’électrocardiogramme. En effet, le système détecte ces mouvements et cesse son analyse automatiquement.
La plupart des produits sont livrés avec un kit de premier secours comprenant une compresse, une paire de ciseaux pour découper les vêtements, un rasoir au cas ou la victime soit trop velue, des gants stériles et parfois un masque pour effectuer les insufflations ou bouche à bouche sans se salir.

Quelle action sur l’activité cardiaque ?

 

Première chose à savoir, le terme d’arrêt cardiaque est inexact car lors d’un malaise, le cœur n’est pas forcément inactif. Son battement devient tellement irrégulier et insuffisant qu’il n’assure plus les fonctions vitales à l’organisme. Il ne pompe plus correctement le sang, le cerveau ne s’irrigue plus : c’est la fibrillation ventriculaire.

L’arrêt cardiaque se traduit systématiquement par une désactivation brusque de tout le système musculaire. La victime s’effondre. Elle est par définition inconsciente et son thorax ne se soulève plus régulièrement.

Une cadence cardiaque tantôt rapide (tachycardie) tantôt lente (arythmie) sans aucune régularité n’est en aucun cas en elle-même symptomatique d’un arrêt cardiaque. Cependant elle peut le précéder. Un infarctus ou un AVC ne sont pas non plus des arrêts cardiaques..

L’arrêt cardiaque est un syndrôme foudroyant, une « mort subite » que seul un défibrillateur externe et une pratique du massage cardiaque peuvent tenter de contrer.

Recevoir des chocs électriques réguliers peut relancer un rythme cardiaque défaillant mais le massage cardiaque est absolument prioritaire. A défaut de battre seul, la compression du muscle enverra suffisamment de sang et d’oxygène pour limiter la nécrose des organes, et ne pas risquer de lésions cérébrales irréversibles.

Résumons : Contrairement au défibrillateur cardiaque interne qui stimule le muscle cardiaque, le DAE et le DSA ont pour objectif de le relancer à un rythme régulier. Il devra peut être choquer plusieurs fois avant que le cœur ne reparte. A chaque fois, le défibrillateur, immédiatement après un choc demandera à l’utilisateur de reprendre le massage cardiaque pendant 2 minutes. Toutes les deux minutes il lui demandera de s’écarter, analysera le rythme et décidera ou non d’envoyer un choc.Ce n’est que lorsque le cœur sera reparti que le défibrillateur demandera à l’utilisateur de s’écarter de la victime.

Défibrillateur, mode d’emploi

 

Les défibrillateurs sont pour la plupart très ergonomiques et faciles à utiliser. Pour les systèmes Entièrement Automatique ou DEA, il n’y a qu’un bouton ON/OFF pour mettre le mettre marche. Pour les Défibrillateurs Semi-Automatiques ou DSA, il y a le meme bouton ON/OFF et un bouton de choc qui cligotera ou s’allumera au moment ou le système demandera à l’utilisateur de choquer. Le seul élément complémentaire est le voyant de fonctionnement. Il peut être constamment au vert ou clignoter au vert ou indiquer simplement OK. Il n’y a rien d’autre à faire que coller les électrodes de chaque côté du cœur de la victime et suivre les instructions qui ne peuvent être que de deux ordres : s’écarter ou pratiquer la RCP ou le massage cardiaque.

EN général, dès la mise en marche du matériel demande à l’utilisateur d’appeler immédiatement les secours, de poser les électrodes comme indiqué sur les électrodes et sur la base du dispositif médical. Posez une électrode entre l’aisselle et le mamelon gauche, puis collez la seconde à l’horizontale, en parallèle à la clavicule droite, au-dessus du mamelon. Reculez. L’analyse du rythme est en cours. Le cœur bat ? Le système vous demande de vous écarter de la victime. Le cœur est à l’arrêt ? Le il vous annonce qu’un choc est recommandé ou qu’il faut pratiquer le massage cardiaque. Toutes les deux minutes, quelque soit le résultat de l’analyse, le matériel vous demandera de vous écarter et procédera à une analyse du rythme cardiaque de la victime et ce, jusqu’à l’arrivée des secours.

Le cas particulier des RCP pédiatriques, comment réagir à l’arrêt cardiaque d’un enfant ?

 

Les enfants sont fort heureusement peu victimes d’arrêts cardiaques soudains. Le plus souvent, les problèmes cardiaques des moins de 8 ans sont causés soit par des malformations cardiaques, soit  par des accidents. Choc, électrocution, empoisonnement… les causes sont nombreuses mais seuls quelques lieux publics sont équipés d’électrodes pédiatriques. Les électrodes pour adultes peuvent être utilisées sur des enfants à condition que les électrodes soient placées sur le plexus et à la même hauteur dans le dos. Ce positionnement réduit l’énergie qui peut être trop élevée pour un enfant.

Les défibrillateurs pour adultes ne doivent jamais être utilisés sur un nourrisson (moins de 1 an). Par téléphone, le médecin des Urgences (SAMU 15, Pompiers 18, Urgences Européennes 112) vous dictera le protocole à suivre.

bulle interrogation reste envie

Quelques chiffres sur l’arrêt cardiaque :

Les études menées en France révèlent que seul un témoin d’arrêt cardiaque sur cinq ose entreprendre une réanimation cardio-pulmonaire, le plus souvent par méconnaissance de l’instrument ou par peur d’aggraver les lésions de la victime.

Le temps écoulé entre l’assimilation « La victime tombe, c’est un arrêt cardiaque, appel des urgences, arrivée des secours » est estimé à 15 minutes en moyenne. Or, si la réanimation cardio-pulmonaire n’est pas réalisée dans les 3 minutes, les lésions cérébrales seront de plus en plus importantes. Après 10 minutes, il n’y aura presque plus aucune chance de faire repartir le cœur de la victime. Se former est essentiel.

La quasi totalité des arrêts cardiaques connaissent une issue fatale si la chaîne de survie n’est pas rapidement entamée. Comme le dit Ameli (Assurance Maladie), « Osez : le pire, c’est de ne rien faire ».

Tout ce qu’il faut savoir pour utiliser efficacement un défibrillateur cardiaque

 

Deux points majeurs à appréhender pour être prêt en cas d’intervention en urgence :

1. la maîtrise de la chaîne de survie

2. le mode d’emploi du défibrillateur.

Qu’est-ce qu’une chaîne de survie ?

 

Il s’agit de trois actions à effectuer dans un ordre précis : des gestes essentiels qui répondent à une logique simple

Alerter

Le SAMU en composant le 15,le les pompiers en composant le 8, les urgences européennes en composant le 112. Les malentendants ou personnes n’ayant pas la possibilité d’entendre ou parler peuvent contacter le 114. Ce numéro leur est réservé : le contact se fait au choix par SMS, visioconférence, chat, fax ou email. Très pratique en cas de perte de parole (dysphasie) brutale.

Si vous êtes seul, vous faire remarquer aidera les pompiers à vous localiser. La confusion et les complexités architecturales (exemple : trouver le bâtiment « Oiseaux » au milieu de quatorze autres bâtiments) occasionne une perte de temps précieux.

Pour être certain de n’oublier aucune information capitale, ne raccrochez que lorsque l’opérateur vous en donne la permission. S’il y a plusieurs témoins, organisez le travail d’équipe et envoyer une personne accueillir les urgences pour les guider. Chaque seconde compte.

Appliquer le défibrillateur ou masser

Sitôt raccroché, ou guidé par votre interlocuteur, entamez le massage. Faîtes-vous apporter un matériel sauvetage cardiaque. Des sites officiels et applications Smartphone permettent localiser rapidement les dispositifs les plus proches ou mieux encore prévenir des secouristes volontaires qui se trouveraient à proximité (détails dans l’avant-dernier paragraphe).

Attendre l’arrivée des secours

En aucun cas vous ne devez arrêter un massage de votre initiative. Le cœur doit être compressé deux fois par seconde : c’est épuisant. C’est pour cela que l’alerte doit survenir en premier lieu. Si possible, prévoyez un relais avant que vos muscles ne se tétanisent et gardez une donnée physiologique en tête : le corps humain ne peut fournir un effort intense que 30 secondes d’affilées. Si vous êtes plusieurs, relayez vous.

Conservez votre énergie (stress, respiration, concentration…) pour maximiser votre efficacité.

Considérer l’aspect émotionnel

La panique neutralise parfois la faculté de raisonnement. D’autres fois, le pic d’adrénaline rend le cerveau extrêmement performant, concentration maximale. C’est aussi en cela qu’une formation est indispensable : elle permet de les démystifier et de les intégrer car ils sont a priori anxiogènes. N’ayez pas peur de répéter les formations afin de vous aider à affronter ce moment de stress majeur.

Maintenance et réparation d’un défibrillateur

La plupart des dispositifs sont garantis 8 ans, mais il faut les surveiller régulièrement afin de s’assurer que les autotests sont positifs et que les appareils sont en parfait état. Si ce n’est pas le cas, alertez immédiatement votre fournisseur. Il vous faudra  changer les piles, batteries et électrodes soit après utilisation, soit à leur date de péremption. La durée de vie de ces pièces dépend des marques, des modèles et des lots.

Un voyant indique le niveau de batterie et le bon déroulement de l’auto-test. Selon la programmation, le niveau de risques (gymnase et salles de sport, cabinet médicaux…) et le modèle, la surveillance visuelle peut être quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle.

Restenvie suggère un coup d’œil hebdomadaire, une inscription sur une feuille ou un registre de suivi une fois par mois et contacte par mail les référents une fois par trimestre. Ce n’est pas un luxe car en moyenne, 15% des référents changent chaque année et les consignes de surveillance ne sont presques jamais transmises entre deux titulaires successif du même poste. Un système défectueux dont la présence est obligatoire et l’usage est impossible au moment d’un arrêt cardiaque représente une perte d’opportunité à sauver une vie. Une panne on signalée peut entraîner la mise en cause de la responsabilité du détenteur, en général le chef de l’établissement où a eu lieu le drame. Mais rassurez vous, jusqu’à maintenant, personne n’a jamais été condamné.

diplome de sauveteur secouriste au travail passé par la société restenvie

Formation à l’usage des défibrillateurs et aux gestes de premiers secours

 

Encore désignés mauvais élèves, les Français sont en moyenne trois fois moins formés que les citoyens norvégiens et autrichiens. Apprendre les gestes qui sauvent et proposer des défibrillateurs cardiaques décuple les chances de survie, qui sont actuellement de 7,5 % en cas d’arrêt cardiaque, à peine 3% sans prise en charge immédiate et appel des urgences, plus de 50% lorsqu’il y a une réaction instantanée et une utilisation de défibrillateur.

L’intérêt d’apprendre

Chaque urgence vitale possède ses propres caractéristiques : mains portées à la gorge, panique et bleuissement de la peau lors d’un étouffement total. L’arrêt cardiaque est lui aussi assez facile à identifier : la personne tombe, ne respire plus ne bouge plus, aucune réponse aux stimulations extérieures ni à la douleur.

L’arrêt respiratoire se voit et s’entend. Tête tournée à l’opposé du visage de la victime, approchez votre oreille de son nez et regardez son ventre : l’absence de mouvement régulier de l’abdomen, d’air et de bruit est caractéristique. Les reconnaître rapidement est essentiel car chaque minute, voir chaque seconde compte.

Où se former aux premiers secours et à l’usage des défibrillateurs cardiaques ?

Restenvie propose partout en France des formations courtes à l’utilisation du défibrillateur avec une partie théorique et une partie pratique avec utilisation d’un défibrillateur de formation et d’un mannequin afin de pratiquer le massage cardiaque.

Pour des formations plus complètes, le premier diplôme se nomme PSC1 et permet d’apprendre à réagir face aux blessures les plus courantes : coupures, brûlures, chocs physiques, étouffement, etc.

Les Sapeurs-Pompiers, la Croix-Rouge, la Protection Civile, la Croix Blanche, l’Ordre de Malte sont quelques unes des associations qui dispensent ce formations. Dans le cadre du travail, la formation de Sauveteurs Secouristes du Travail est prise en charge dans le cadre de la formation professionnelle. Restenvie peut vous proposer ces formations partout en France.

Vers quelle formation se tourner ?

Certains modèles proposent une « formation » (DVD la plupart du temps). Pour qu’elle soit efficace, il est indispensable de réviser régulièrement sa pratique du massage cardiaque et du bouche-à-bouche. Le recul acquis ses dernières années en matière de secourisme a fait évoluer les enseignements : actualiser ses connaissances est devenu indispensable.

Le PSC1 se déroule par cessions collectives. Les professionnels ont recours à un canal différent : le formateur se déplace dans les locaux de l’entreprise ou privatise sa salle les deux jours requis pour passer le diplôme SST, Sauveteur Sécurité au Travail. En cas de formation au sein d’une entreprise, le moniteur envisagera les risques spécifiques à l’activité de la société.  L’évaluation finale déterminera si vous êtes apte ou non à être breveté secouriste. La formation défibrillateur dure une heure pendant laquelle les participants découvriront et manipuleront ce matériel, un gain de temps en cas d’urgence.

Parce que chaque seconde compte

Nos formations

Non-assistance et devoir d’équiper les ERP d’un DEA : que dit la loi ?

 

Grandes surfaces, écoles, aéroports, gares ou encore entreprises : le DSA fait partie du décor depuis plusieurs années. Le maillage tend à se resserrer, puisque le 1er janvier 2020, la loi rend le défibrillateur automatique externe obligatoire dans tous les Etablissements Recevant du Public de catégorie 1, 2 et 3. Le 1er janvier 2021 ce sera le cas des ERP de catégorie 4 puis à partir du 1er janvier 2022 des structures d’hébergement pour personnes âgées et handicapées, des hôtels et refuges d’altitude, et des clubs de sport.

2019-2021, les législations relatives au défibrillateur

Premier point : depuis 2007, tout citoyen est autorisé à en détenir ou utiliser un. Il ne risque aucune poursuite s’il l’utilise et que la victime ne survit pas.

Certains Etablissements Recevant du Public ou ERP devront être équipés d’un dispositif Automatique Externe à partir de 2020. Comme indiqué dans la loi 2018-527, du 28 juin 2018, la position des appareils sera « rentrée dans une base de données » (5233-1) et leur signalétique devra répondre à des exigences universelles.

Les formations aux défibrillateurs sont désormais inclues au cursus scolaire et les peines liées aux dégradations s’alourdissent.

Localiser le défibrillateur le plus proche

 

Un élément essentiel puisque l’an dernier, un homme est décédé alors que le matériel de RCP était à l’étage inférieur du parking : aucune signalisation n’en faisait mention. Et personne ne le savait !

Lieux de pose habituels

Dans l’attente de la création d’un nouvel organisme administratif, il est très fortement recommandé de déclarer toute installation sur les sites www.defib-arlod.fr (grands groupes) ou sur www.arlod.fr (particuliers, TPE et PME) : ils recensent la position et l’état de marche du DEA. Intéressant, l’inscription propose un service « référent », une personne qui puisse être contactée pour porter la valise sur le lieu de l’accident.

Outre la pose murale, il est conseillé d’implanter le dispositif médical obligatoire dans un endroit visible, fréquenté et de le signaliser efficacement (marquage digital, sur sol, sur plan et en l’air). Le cœur vert et blanc traversé d’une flèche est devenu un symbole universel qu’il faut mettre en valeur : il est obligatoire au même titre que les systèmes de défibrillation. Il est aussi recommandé de placer un panneau explicatif avec un pictogramme, une explication du rôle de l’équipement et de la conduite à tenir face à un arrêt cardiaque. Faut il le rappeler ?. 80% des Français n’ont aucune expérience en secourisme et le seul signe DAE ne facilite pas son appréhension.

Les équipements proposés par Restenvie se démarquent par leur pictogramme très clair et l’apposition d’un flashcode qui, permet d’accéder à une vidéo explicative (Smartphone et Iphone).

Trouver rapidement un DSA ou DEA

Staying Alive est une application qui répertorie tous les appareils enregistrés en France ou ailleurs. Le problème est que ces systèmes ne sont pas forcément actualisés. Mieux vaut prioriser les sites officiels d’information, comme http://www.sauveteurs.org/non-classe/application-ssf-pour-sauver-plus-de-vies/ ou encore https://play.google.com/store/apps/details?id=com.sauvlife.app&hl=fr

Ils nous font confiance

Groupements économiques

Mairies

PME

Secourisme

Pour aller plus loin : les défibrillateurs implantables ou internes

 

Par opposition aux dispositifs externes, il y a les défibrillateurs internes ou plutôts implantables. Ceux-ci sont insérés par un chirurgien sur le cœur d’un cardiaque afin de le protéger d’une faiblesse qui risque d’être fatale. Mesurant quelques millimètres ils sont assimilables au pacemaker.

Bonne nouvelle : les plus récents pèsent moins de 90 grammes. Hormis les complications inhérentes à toute anesthésie générale, le rapport bénéfices santé / risque est indiscutable : ce dispositif sauve des vies chaque jour.

Vestes pourvues de défibrillateurs externes, applications dotées d’un électro-cardiogramme, drônes équipés d’un défibrillateur, le progrès ne s’arrête pas. En attestent les milliers de vies sauvées à travers le monde grâce à ces systèmes et à la pédagogie. Images, vidéos, posts sur les réseaux sociaux ou encore vidéos : tous les supports sont bons pour informer et prévenir.

C’est pour faire reculer ces chiffres que nous nous attachons à sélectionner des modèles de DAE aussi fiables que performants, simples à utiliser que technologiquement à la pointe du progrès.

VOUS AVEZ UNE QUESTION ?