acheter un défibrillateur

ACHETER UN DEFIBRILLATEUR LE MIEUX POSSIBLE

Acheter un défibrillateur est peut être l’un des actes les plus importants de votre vie. En effet, si un jour, vous avez à utiliser cet équipement vous serez prêt à payer très cher pour qu’il soit le plus fiable et performant possible. C’est le paradoxe du défibrillateur. Contrairement aux achats plaisirs, on acquiert un défibrillateur en espérant ne jamais avoir à s’en servir.

Acheter un défibrillateur signifie que l’on se sait potentiellement confronté à un des 500000 arrêts cardiaques se produisant chaque année en France. Cela peut se produire n’importe où: dans la rue, chez soi, au travail. L’arrêt cardiaque peut toucher n’importe qui, n’importe quand. Il frappe des victimes de tous âges. Cependant, dans la majorité des cas, les hommes de plus de 40 ans sont les plus concernés.

C’est sans doute un des événements les plus intenses, les plus stressants, éprouvant, engageant, paralysant qu’un être humain puisse vivre.

PAS SEULEMENT UNE BOITE!

Acheter un défibrillateur ne se limite donc pas à acheter une boîte “qui permet de sauver des vies”. En effet beaucoup de ceux qui s’apprêtent à acheter un défibrillateur on simplement entendu parler de l’appareil. Sans connaissances particulières en secourisme, ils vont surfer sur le net pour trouver l’équipement qui leur correspond. Souvent, ils vont visiter des sites où leur seront proposés “des défibrillateurs qui sauvent des vies” (ce qui est pour le moins un pléonasme et ne veut rien dire). Ces sont encore des défibrillateurs pas cher, “avec un prix qui choque ou “au prix le plus bas”, “la gamme la plus étendue, au meilleur prix”. Ils seront invités à acheter un défibrillateur pas cher, moins cher. Pour ce type d’équipement et ses conditions d’utilisation, le prix ne veut pas dire grand chose.  Sans même utiliser un slogan, la plupart des sites proposeront des appareils comme des biens de consommation courante. Ils laissent comprendre au novice de bonne volonté que disposer de l’appareil permet de lui donner toutes les chances.

Cela est à la fois vrai mais induit en erreur celui qui n’a reçu aucune formation en secourisme, soit l’immense majorité de nos concitoyens.

Conditions pour se donner toutes les chances de sauver une vie

Pour se donner toutes les chances de sauver une victime d’arrêt cardiaque, il faut savoir qu’il y a plusieurs conditions à respecter:

  1. Respecter la chaîne de survie
  2. Comprendre que la RCP, réanimation cardio pulmonaire, est fondamentale. Entre le moment ou la victime s’écroule et le moment ou le défibrillateur demande au secouriste de s’écarter, celui-ci ne doit cesser le massage cardiaque pendant plus de 10 secondes.
  3. Se faire apporter un défibrillateur s’il n’est pas à proximité immédiate
  4. Disposer d’un appareil performant par ses caractéristiques techniques. (acheter un défibrillateur signifie aussi se renseigner sur ses prouesses techniques).
  5. disposer d’un appareil en bon état, avec des pièces (pile ou batterie et électrodes) en cours de validité.
  6. Si une de ces conditions n’est pas remplie, toutes les chances de sauver la victime ne seront pas réunies.https://restenvie.com/tout-savoir-arret-cardio-repiratoire/
  7. I Respecter la chaîne de survie

  8. Cet article n’a pas vocation à entrer dans le détail de cette suite de gestes à effectuer. Acheter un défibrillateur implique une maîtrise minimale des gestes de secourisme. Il faut impérativement sécuriser le périmètre où se trouve la victime et savoir diagnostiquer l’arrêt cardiaque. S’enchaînent les étapes: appeler les urgences (pompiers, SAMU, Urgences Européennes), masser puis enfin défibriller. Si on est seul avec un défibrillateur à portée de main, on se débrouille. On peut rapidement l’attraper et placer immédiatement les électrodes sur la poitrine dénudée de la victime. S’il n’y a pas de défibrillateur à portée de main, on masse et les urgences font le reste du travail. Le médecin coordinateur des urgences est là pour cela. C’est lui qui envoie l’équipe de secours professionnels. Avec ses collaborateurs, il tente aussi, si cela est possible, de trouver des secouristes ou des voisins pour aider.
  9. II Masser, masser, et masser!

  10. On ne le répétera jamais assez, la Réanimation Cardio Respiratoire est au centre du processus. Acheter un défibrillateur n’exonère pas de maîtriser ce geste simple. La pratique du massage cardiaque est aussi importante et inséparable de l’utilisation du défibrillateur.
  11. III Se faire apporter un défibrillateur

  12. L’arrêt cardiaque peut se produire n’importe quand. Si l’accident survient à une heure d’affluence ou de travail dans un lieu équipé, trouver un défibrillateur sera généralement facile. Dans une entreprise, la présence d’un défibrillateur à l’accueil sera généralement connue de beaucoup. Il y aura, a priori, suffisamment de collaborateurs pour permettre sa localisation immédiate. Si l’accident survient en semaine, en milieu de matinée ou d’après midi, dans une entreprise ou un Etablissement recevant plusieurs dizaines de personnes, le problème ne se posera pas. En revanche, si la même entreprise qui s’est équipée 5 ans auparavant, la situation peut s’avérer compliquée. Mal conseillée, l’entreprise peut avoir décidé de placer le défibrillateur dans un placard, où dans une pièce que personne ne fréquente. Comme les extincteurs, le défibrillateur peut “disparaître dans les murs”. Il peut avoir été placé dans un lieu difficile d’accès. Tous les secouristes formés à l’époque de sa mise en place peuvent avoir quitté l’entreprise. Il faut donc impérativement faire enregistrer le défibrillateur auprès des urgences. A ce jour, différentes applications proposent ce service gratuit. La principale organisation à le faire est l’Association pour le Recensement et la localisation des défibrillateurshttp://arlod.fr
  13. IV Disposer d’un appareil performant par ses caractéristiques techniques

  14. Une corrélation entre la qualité, la performance et le prix facilitent l‘achat de nombreux produits . Même si cela n’est que très partiellement vrai, plus un produit est cher, plus il est censé être performant. Ce n’est pas vrai avec le défibrillateur. Sur ce marché, on trouve la Rolls au prix de la 2CV et vice-versa. Les différences de prix sont d’un maximum de 25% entre les prix extrêmes si on retire le “défibrillateur jetable” (qui ne sert qu’une fois-ce qui revient à un prix extrêmement élevé)https://www.physio-control.com/index.aspx?langtype=1036
  15. Il y a plusieurs critères à respecter
  16. 1) La marque doit être agrée par la FDA

    Pour acheter un défibrillateur fiable

    N’acheter un DAE que s’il a été approuvé par la FDA

  17. Une approbation par la Food and Drug Administration est absolument indispensable. L’organisme américain est le seul au monde à avoir mis en place une structure de contrôle de la fabrication et de l’état des parcs de défibrillateurs. La FDA va jusqu’à interrompre la production de défibrillateurs https://www.fda.gov/newsevents/newsroom/pressannouncements/ucm583221.htmEn Europe la norme CE ne signifie qu’une seule chose, que la marque a déclaré manufacturer ou distribuer des produits conformes avec la loi https://google2.fda.gov/search?q=defibrillators&client=FDAgov&site=FDAgov&lr=&proxystylesheet=FDAgov&requiredfields=-archive%3AYes&output=xml_no_dtd&getfields=*
  18. 2) Le fabricant doit être présent en France

  19. Loi 2018

    Le fabricant du défibrillateur doit être juridiquement présent en France

  20. En cas de dysfonctionnement, ce qui signifie généralement suite à l’échec du sauvetage d’une victime, donc de son décès, le consommateur doit pouvoir se retourner vers le responsable technique. S’il n’y a qu’une structure d’importation, il semble vraisemblable que le plaignant n’aura que ses yeux pour pleurer à moins qu’il ne dispose d’une structure juridique et de moyens conséquents pour s’engager dans une procédure longue et internationale. Le simple importateur pourra à la vue du danger décider de se saborder et disparaître.https://www.societe.com/societe/physio-control-france-sales-sarl-531949915.html
  21. 3) Acheter un défibrillateur  doté de la haute énergie

  22. Il faut savoir que les médecins des urgences sont les seuls à pouvoir se servir de défibrilalteurs non automatisés. Ils représentent la seule catégorie d’utilisateurs qui ont le droit de mettre leur défibrillateur en mode manuel. Seuls les défibrillateurs professionnels le permettent. Cela signifie qu’ils ont le pouvoir de choquer à leur propre initiative (contrairement aux défibrillateurs entièrement ou semi-automatiques). Les médecins peuvent aussi régler l’intensité du choc jusqu’à une puissance maximale de 360 joules. En général, sauf s’il s’agit d’enfants ou de personnes de très faible corpulence, ils mettent la puissance maximale. C’est particulièrement vrai lorsqu’ils interviennent sur des victimes en dehors de l’hôpital. Ils choquent avec une puissance de 360 joules pour se donner immédiatement toutes les chances. Ils arrivent en moyenne 12 minutes après l’alerte. Parfois, un défibrillateur grand public a choqué plusieurs fois. Des études poussées et répétées ont prouvé la supériorité des 360 joules. Les sociétés savantes recommandent désormais que les défibrillateurs aient au minimum une énergie montante. Ils doivent être programmés pour que le second choc soit supérieur au premier. Un appareil limité à 150 joules et qui choque constamment avec une énergie de 150 joules donne environ 70% de chances de défibriller contre 95% environ pour un appareil configuré pour choquer d’abord avec 150 ou 200 joules, puis 300, puis 360 Joules. C’est donc un critère important.
  23. 360 joules pour se donner toutes les chances

    Le maximum d’intensité peut être nécessaire. Le défibrillateur doit pouvoir choquer à 360 joules.

  24. 4) acheter un défibrillateur dont le stéthoscope est sensible

  25. Le fonctionnement d’un défibrillateur inclut nécessairement l’analyse du rythme cardiaque. Une fois les électrodes collées, des informations sur le rythme cardiaque sont envoyées au programme contenu par le défibrillateur. Il va lire l’électrocardiogramme résultant de ces données et agir en conséquence de la courbe. Soit elle sera sinusoïdale (elle ressemblera à des montagne) et très marquée et régulière et le défibrillateur diagnostiquera qu’il n’y a pas d’arrêt cardiaque et donc décidera de ne pas choquer et demandera au secouriste de s’écarter, soit au contraire, le défibrillateur diagnostiquera deux types d’arrêts cardiaques, le premier avec une fibrillation ventriculaire caractérisé par une courbe de très faible intensité avec des mouvements saccadés et recommandera le choc, soit une ligne droite et ne choquera pas. Dans le cas d’une ligne droite, seul le massage cardiaque doit être effectué afin de relancer l’activité cardiaque et de restaurer un battement régulier ou une évolution vers une fibrillation. Si le défibrillateur n’est pas assez sensible, autrement dit, s’il ne lit pas suffisamment profondément la fibrillation (ce que l’on nomme techniquement le seuil d’asystolie) il considérera qu’il n’y a pas fibrillation ventriculaire et ne choquera pas, faisant perdre ainsi à un pourcentage substantiel (environ 20%) de victimes le bénéfice d’un choc. C’est pour cela que parmi les critères de choix à retenir, la sensibilité doit être relevée.
  26. 5) acheter un défibrillateur livré complet

  27. Le défibrillateur doit impérativement être livré avec une sacoche de transport, une trousse de secourisme et au minimum une paire d’électrodes pré-connectées. Il est encore préférable de l’acheter avec une paire d’électrodes de rechange au cas ou les électrodes soient utilisées sur une victimes ou simplement déchirées trop vite pour aider une victime de malaise.https://restenvie.com/boutique-defibrillateur-lifepak/
  28. 6) Il doit pouvoir être facilement gérable

  29. La fourniture de l’équipement doit pouvoir se faire avec un second jeu d’électrodes. Celles-ci sont en effet à usage unique. Enduites de gel, la déchirure de l’emballage oblige le détenteur à les changer. En effet, si plusieurs mois s’écoulent entre une fausse alerte et une utilisation, il est très fortement probable que le gel aura séché, que les électrodes, donc le défibrillateur seront inutilisables. De plus, il est assez rare mais pas exceptionnel, qu’un défibrillateur ait à servir plusieurs fois dans un laps de temps très rapproché. Les risques seront d’autant plus élevés que l’entité sera fréquentée.

En résumé, pour vous équiper parfaitement, n’hésitez pas à nous contacter https://restenvie.com/equipement-defibrillateurs-lifepak-cr-plus/

 

Summary
Review Date
Author Rating
51star1star1star1star1star

Leave a Reply