Des applications pour les témoins d’arrêts cardiaques

Au moment ou les urgences sont en crise, certaines nouvelles applications gratuites permettent d’agiliser les premiers soins. Elles permettent grâce au recours aux secouristes volontaires une prise en charge des victimes d’accidents.

Faut il le rappeler, en cas d’arrêt cardiaque, chaque seconde compte et fait la différence entre une vie sauvée et une vie perdue accompagnée de vies brisées. Le facteur temps est fondamental pour les chances de survies.

3 Minutes pour agir

Une personne s’écroule. Il faut immédiatement s’assurer qu’elle est inconsciente et voir si elle respire. Pour cela, il faut placer son oreille sur le nez de la victime en regardant vers ses pieds. Soit on sent de l’air et l’abdomen se soulève régulièrement et la victime n’est qu’inconsciente, soit elle est en arrêt cardiaque. Dans ce cas il faut avoir impérativement appelé les urgences et envoyé quelqu’un chercher un défibrillateur automatique externe ou DEA à moins qu’il ne se trouve à portée de main, tout en ayant, et cela est prioritaire dès que le diagnostique est effectué, commencé le massage cardiaque.

Le plus souvent, il n’y a pas de défibrillateur automatisé externe à proximité. Le témoin se trouve parfois complètement isolé et sans aucune connaissance en secourisme. Il faut impérativement qu’il ait le réflexe d’appeler les urgences. Ne serait-ce que cet appel permet d’entrainer une intervention prioritaire des SAMU, des Pompiers ou d’un ambulancier relais se trouvant à proximité. Tout cela prend du temps. Ors, depuis les attentats du Bataclan plusieurs applications de secourisme ont été développées.

Des applications gratuites et très facilement utilisables

Le principe est simple. Les applications gratuites se téléchargent sur les téléphones portables. Confronté à un accident, quelqu’il soit, le détenteur appuie sur l’icone, voit apparaitre les numéros des urgences, clique sur celui qui lui convient (SAMU, Pompiers ou Gendarmerie/police) et immédiatement les secouristes bénévoles et volontaires se trouvant à proximité reçoivent un SMS leur demandant d’intervenir. Ils peuvent ainsi aider à prendre en charge une victime d’accident plus ou moins grave. Le plus grave, le plus vital, le plus urgent est l’arrêt cardiaque. Dans ce cas, il leur sera demandé d’apporter sur place un défibrillateur externe automatisé et la pratique du massage cardiaque

En effet, une victime d’arrêt cardiaque voit ses chances de survie sans séquelle diminuer fortement à partir de la troisièmes minute. Après 10 minutes, il n’y a aucune chance de la sauver.

C’est la raison pour laquelle Restenvie propose systématiquement lors de l’installation d’un défibrillateur que tous ceux qui fréquentent le site téléchargent une application en tant qu’utilisateur ou secouriste. https://www.restenvie.com 

Le nombre de téléchargement augmente avec le nombre de victimes sauvées

Gianni De Berti  habite à Charnècles, dans l’Isère et est formé aux premiers secours. Le 30 août dernier, il a sauvé un de ses voisins de 84 ans , victime d’un infarctus. Le jeune homme de 15 ans a reçu une notification de ” Sauv Life ” le prévenant de la situation. Il s’est rendu sur place, à quelques 500 mètres de chez lui, et a relayé la famille pour le massage cardiaque. Le SAMU l’a guidé jusqu’à ce que les pompiers soient là. Au mois d’août, sept personnes ont été secourues grâce à des citoyens sauveurs.

La fille et la petite-fille de cet homme âgé ont alors déjà commencé un massage cardiaque. Et elles voient s’approcher ce garçon qu’elles ne connaissent pas : « Quand [Gianni] est arrivé, ça a été comme un souffle nouveau. On commençait à se fatiguer. Il nous fallait de la relève », a expliqué Mélissa Menduni, à France 2. « J’ai massé pendant cinq ou dix minutes », complète Gianni à Europe 1. « Les pompiers sont arrivés et l’ont pris en charge. » Le grand-père a pu être sauvé.

Un fonctionnement extrêmement simple

Quand le SAMU reçoit un appel concernant un arrêt cardiaque, il géolocalise des volontaires à proximité (moins de dix minutes). Ils sont alertés par un message leur demandant leur aide et ils peuvent accepter ou refuser la requête. Le citoyen sauveur se rend sur les lieux pour effectuer un massage cardiaque soit trouver un défibrillateur pour faire repartir le cœur.

Le but n’est pas de remplacer les services de secours mais de maintenir la personne en vie le temps qu’ils viennent. Il faut environ 13 minutes pour qu’une équipe de secouristes se rendent à un endroit où il y a des victimes. Pour un cas d’infarctus, il suffit d’une minute pour que la personne perdre 10% de chances de survie. Le calcul est rapidement fait. Plus de 200 000 personnes se sont inscrits sur “ Sauv Life” depuis sa création en 2018. Prêts à télécharger l’appli ?https://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/arret-cardiaque-un-ado-sauve-son-voisin-grace-a-une-appli-ingenieuse-2083554 

Plus de 160 000 personnes inscrites sur Sauv Life

Cette application se télécharge sur tous les smartphones (iOS et Android). Le Samu la déclenche dès qu’un témoin d’accident appelle. L’application permet de repérer les personnes inscrites susceptibles de porter assistance près de chez eux. La personne en arrêt cardiaque est géolocalisée. Sauv Life indique le chemin à prendre pour se rendre chez la victime.

Selon Sauv Life, il y a eu depuis 2018 904 utilisations, . Le processus a permis de sauver 28 victimes. Ainsi, en août 2018, en Seine-Maritime, au Mesnil-Esnard, près de Rouen, deux jeunes gens formés aux premiers secours sont intervenus grâce à l’application afin de secourir une femme en arrêt cardiaque. https://www.paris-normandie.fr/rouen/temoignages-a-rouen-grace-a-l-appli-sauv-life-ils-ont-secouru-la-victime-d-un-malaise-cardiaque-EF15455652

Toujours selon Sauv Life, très active sur les réseaux sociaux et solidement liée aux différents SAMU de France, plus de 160 000 citoyens sont inscrits. Le chiffre augmente rapidement après la médiatisation du geste de Gianni.  20 000 personnes auraient voulu télécharger l’appli dimanche 8 août. https://redon.maville.com/actu/actudet_-un-adolescent-accourt-et-sauve-un-voisin-en-arret-cardiaque-grace-une-appli-sur-son-telephone_54135-3829183_actu.Htm

Sauveteurs Sans Frontières moins active

L’application développée après les attentats du Bataclan a été moins dynamique pour se faire connaître et reconnaître. Elle reste cependant remarquable…

Summary
Aggregate Rating
no rating based on 0 votes
Software Name
Sauv Life
Price
euros 0