Sauver une victime de crise cardiaque, le cas de David Ginola

Un exemple parfait de respect de la chaîne de survie et de l’utilité du défibrillateur.

Nous aurions pu intituler cet article: “Comment a été sauvé David Ginola, victime d’une crise cardiaque”. L’ex footballeur et présentateur de M6, David Ginola est sorti de l’hôpital Princesse Grâce de Monaco fin mai 2016. Sauvé d’une crise cardiaque avec une perte de conscience alors qu’il participait à un match amical, il s’en sort sans aucune séquelle. Cependant, il gardera un souvenir à vie de cette intervention: une longue cicatrice consécutive à l’intervention chirurgicale.  Selon le Professeur Gilles Dreyfuss qui a opéré le consultant vedette de M6 a eu beaucoup de chance. Le Professeur a tenu également à mettre en avant «la chaîne de survie, qui a «merveilleusement fonctionné».

«Le massage cardiaque et l’arrivée rapide des secours ont permis d’éviter la destruction du cerveau. Cela a été déterminant. Il faut féliciter le SAMU et les pompiers qui, toute l’année, sauvent des tas de gens. Vous savez, parmi les patients qui survivent à ce genre d’accident, un ou deux patients nous arrivent chaque mois avec le cerveau détruit. Ils restent des légumes parce qu’ils n’ont pas eu la chance de bénéficier des premiers gestes. Il faut sensibiliser les gens. Il faut leur apprendre à faire un massage cardiaque et à se servir d’un défibrillateur.  Les sauveteurs étaient prêts à l’arrêter mais ils ont insisté», a-t-il précisé.

Il s’écroule et semble avaler sa langue

Un des témoins racontera “nous étions une petite trentaine à assister à un match sur le terrain en synthétique d’une résidence privée de Cannes Mandelieu. Tout d’un coup David s’est écroulé. D’abord nous avons tous cru à une plaisanterie mais (le chanteur) Matt Pokora a crié “arrêtez, c’est sérieux, il est en train d’avaler sa langue”.

Réaction immédiate

Olivier Girault (l’ancien handballeur) et Frédéric Mendy (l’ancien footballeur de Bastia et Montpellier) sont intervenus et l’ont placé en position latérale de sécurité, puis en appuyant sur sa cage thoracique ils sont parvenus à faire repartir son pouls, a précisé Lustyk, témoin de la scène. En réalité, les secouristes l’ont placé sur le dos et ont commencé un massage cardiaque.  Les pompiers sont arrivés au bout de huit minutes environ. Ils l’ont pris en charge, utilisant notamment un défibrillateur. Un hélicoptère de la sécurité civile est arrivé et il a décollé très vite en direction de l’hôpital de Monaco.” https://www.lexpress.fr/actualite/sport/football/apres-son-arret-cardiaque-david-ginola-aurait-subi-une-operation-dans-la-nuit_1794038.html

Matt Pokora en sauveur : plus « vendeur »

 La presse présentera Matt Pokora comme le héros, qui lui a sauvé la vie. Un an et demi plus tard, l’ancien international reviendra sur l’accident . Invité sur le plateau de Salut les Terriens (C8), David Ginola confiera à Thierry Ardisson que « deux personnes se sont relayées pour [lui] faire un massage cardiaque » : le footballeur Frédéric Mendy et le skieur Pierrick Bourgeat. Mais, pour lui, la presse « a voulu tisser une histoire autour de cet événement » en désignant M. Pokora comme sauveur. « Ça peut faire la une des journaux », a-t-il renchéri. De son côté le chanteur loué pour des actes qu’il n’avait jamais réalisés se dira satisfait que Ginola ait pu rétablir la vérité.

Choqué 4 fois par le défibrillateur.

Les pompiers étaient évidemment équipés d’un défibrillateur. Rappelons que chaque année, la crise cardiaque se produit plusieurs centaine de milliers de fois en France. La crise cardiaque n’aboutit pas nécessairement à l’arrêt cardiaque. Cependant sur les quelques 300 000 crises cardiaques, quelques 50 000 sont des arrêts cardiaques.

Lorsque le professeur Dreyfuss rapporte qu’ils ont failli arrêter de masser et que le défibrillateur a dû choquer quatre fois pour faire repartir le cœur, il faut savoir qu’un défibrillateur est programmé pour agir toutes les deux minutes.https://restenvie.com/equipement-defibrillateurs-lifepak-cr-plus/ Il faut impérativement masser le plus possible, sans interruption de plus de 10 secondes jusqu’à la pose des électrodes sur la poitrine dénudée de la victime. Le défibrillateur demande au secouriste de s’écarter. Il analyse le rythme cardiaque. Il décide de choquer. S’il est entièrement automatique il annonce le choc et l’effectue. S’il est semi-automatique, il demande au secouriste d’appuyer sur le bouton de choc. Puis, il demande immédiatement de reprendre le massage cardiaque, ou, plus précisément, la RCP. La RCP ou réanimation cardio Pulmonaire, consiste en l’alternance de 30 compressions thoraciques (le massage cardiaque proprement dit) et de 2 insufflations d’une seconde (le bouche à bouche).

Une intervention qui semble interminable

Ainsi, il a fallu encore 8 minutes après l’arrivée des urgences et du défibrillateur pour faire repartir le cœur de David Ginola. Ce délai est interminable pour les acteurs et les spectateurs. Le massage cardiaque consiste en des pressions enfonçant à 5 centimètres les paumes de son acteur dans le thorax de la victime. Le rythme est frénétique, 100 compressions par minutes. Cela est équivalent du rythme de la fameuse chanson des Bee Gees, Stayin Alive. Le temps passe et les efforts ne semblent pas avoir d’effet. Jusqu’au moment où le cœur repart. Le défibrillateur demande à la fin d’un cycle au secouriste de s’écarter pour analyser le rythme cardiaque. Si le résultat est positif, il lui demande de s’écarter. Si le cœur est toujours en arrêt, il choque et demande de reprendre les compressions thoraciques.https://restenvie.com/wp-admin/post.php?post=1349&action=edit

Quadruple pontage coronarien

Déclaration du professeur Gilles Dreyfuss après l'opération

Le professeur Dreyfuss est le chirurgien qui a opéré David Ginola d’un quadruple pontage

Le professeur Dreyfuss précise qu’il a opéré David Ginola d’un quadruple pontage coronarien, ” Il n’a pas fait d’infarctus. Mais il présentait des lésions coronaires très compliquées qui ont imposé un quadruple pontage. Nous sommes rentrés au bloc à 19h pour en sortir entre 1h et 1h30 du matin.”  https://www.lexpress.fr/actualite/sport/football/apres-son-arret-cardiaque-david-ginola-aurait-subi-une-operation-dans-la-nuit_1794038.html

L’ex-joueur de Newcastle sera en capacité d’assurer son rôle de présentateur sur M6, durant l’Euro 2016. Ainsi, passé près de mort, il peut mener à nouveau une vie normale, 12 jours après l’accident.

Conscient d’être un miraculé

Il racontera plus tard être conscient d’être un mira­culé de la crise cardiaque. « On m’a répété à la clinique que neuf personnes sur dix qui rentrent avec ce qui m’est arrivé n’en ressortent pas ou bien à l’état de légume. J’ai appa­rem­ment une bonne étoile, ce doit être ma mère qui, de là-haut, me surveille »… “« J’ai beau­coup pleuré car j’ai reçu beau­coup de messages d’affec­tion. Je me suis rendu compte que j’ai fait peur à des gens qui me sont chers, mes amis, mes enfants. J’ai vu de la tris­tesse, de l’angoisse sur leurs visages. » Après ce grave acci­dent, David Ginola voit désor­mais la vie d’un nouvel œil. « Dans la vie on se dit souvent “j’ai le temps, je le ferai demain”, estime-t-il. Je ferai désor­mais les choses sur le moment. Si je dois dire je t’aime à quelqu’un, je le ferais sur l’instant. Je ne veux pas avoir de regret »… “Je vais promou­voir la forma­tion des gestes de premiers secours. Si grâce à ce qui m’est arrivé on peut agran­dir le cercle des gens formés, ce sera une façon de trans­for­mer cet acci­dent en quelque chose de posi­tif.”https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/david_ginola_j_ai_beaucoup_pleure_367369 et Le Figaro

Une chance pour le secourisme?

On ignore si les interventions de David Ginola pour encourager les formations en secourisme ont donné de bons résultats. Cependant, le retentissement de cette histoire a permis une fois de plus de mettre en avant l’importance de la “Chaîne de survie” dans le traitement des victimes de crise cardiaque. Sans appel immédiat des urgences, sans pratique immédiate et ininterrompue du massage cardiaque, David Ginola n’aurait pu être sauvé. Or, par chance, ou plutôt par bénéfice d’un investissement long, les sportifs doivent suivre une formation de secourisme pour obtenir leurs diplômes professionnels. Le traitement de la crise cardiaque, ou plutôt de l’arrêt cardiaque est un élément fondamental de tous les programmes. La pratique du massage cardiaque est le geste facile sur lequel il faut insister.

Connaître les symptômes de la crise cardiaque

Comme on le voit dans ce cas. Il n’y a eu aucun symptôme apparent avant l’écroulement de la victime. Il ne s’est pas senti suffisamment mal pour se plaindre ou avertir ses camarades. Il est juste tombé, comme foudroyé. Il était inconscient. Il ne respirait plus. Il n’y avait pas d’autre alternative que d’agir urgemment. Dans ce cas il n’était pas seul. Son entourage a pu le prendre en charge et immédiatement appeler les urgences. Ce sont les pompiers qui sont arrivés après 8 minutes. Sans massage cardiaque, ces 8minutes auraient été si ce n’est fatales, consécutives de lourdes conséquences neurologiques. En effet, faut-il le rappeler, chaque minute de perdue fait perdre environ 10% de chances de sauver la victime. Après 10 minutes sans ne rien avoir fait, il n’y a presque plus de chance de sauver la victime. Le défibrillateur vient démultiplier les chances de faire repartir le cœur.

La crise cardiaque se manifeste souvent par une douleur d’apparition brutale

Les symptômes sont visibles. La douleur se situe dans la poitrine, Intense, serrant la poitrine, angoissante (le malade a l’impression qu’il va mourir). La douleur peut se propager à la mâchoire, au bras gauche, aux deux derniers doigts de la main gauche, aux deux bras et parfois vers le dos ou le ventre. C’est une douleur durable, plus de 20 minutes, beaucoup plus forte et résiste à la prise de d’antalgiques usuels.

Un essoufflement, des sueurs, une agitation, des nausées ou vomissements, un hoquet persistant, peuvent être associés. En pratique, toute douleur thoracique persistant plus de 20 minutes est suspecte et nécessite une consultation rapide chez le cardiologue pour un électrocardiogramme et une prise de sang.

Appeler les urgences

En conclusion, une chose est certaine: en cas de doute, appelez les urgences. Nous avons la chance d’avoir d’excellents services dans nos pays. N’importe où en Europe, les urgences peuvent être présentes en moins d’un quart d’heure. C’est à la fois très rapide et beaucoup trop long lorsque chaque minute compte. Ces standards des urgences sont dirigés par des médecins régulateurs qui pourront guider ceux qui alertent. En effet, ces professionnels sont de mieux en mieux entrainés à prendre en charge un accident à distance. ils savent de mieux en mieux calmer le donneur d’alerte confronté à un accident grave. Les secouristes et novices ont aussi la chance de pouvoir télécharger des applications gratuites sur leurs smartphone afin de mieux réagir et se faire aider en cas de besoin par leurs voisins. https://restenvie.com/wp-admin/post.php?post=1385&action=edit

Leave a Reply